Protéger les enfants du froid : les solutions

protéger enfants du froidPour éviter qu'un coup de froid n'empire et que toute la famille se retrouve contaminée par de méchants microbes, voici quelques conseils pour renforcer votre système immunitaire.






Lutter contre la fatigue

Des dodos prolongés surtout en se couchant plus tôt, voilà ce qui renforce vraiment le système immunitaire. Dormir un nombre d’heures suffisant est primordial.

Fais dodo, Colas mon p’tit frère

- Faites une dépense énergétique suffisante durant la journée. En effet, l’exercice physique favorise le sommeil profond. Courez avec vos enfants, sautez, dansez ! Pour cela, rien de tel que des vacances sportives en famille !
- Dormez dans le noir complet. C’est le moment de réparer les vieux volets. La mélatonine, hormone du bon sommeil, est sécrétée dans l’obscurité et c’est elle qui favorise le bon sommeil.

Combien de temps de sommeil ? Dans un ordre d’idée, les bébés dorment 12 heures par jour. Vers 5-6 ans, ils dorment 10 heures. À l’adolescence, 8-9 heures en général. L’important est d’écouter les signes de son corps et de respecter ses horloges.

- Évitez l’alcool, la caféine et la nicotine. Respectivement, ces trois saboteurs diminuent la qualité du sommeil, empêchent la venue de l’endormissement et provoquent de nombreux réveils dans la nuit.
- Dormez dans une chambre peu chauffée : 20 degrés maximum, le mieux étant entre 16 et 18 degrés.
- Une petite relaxation avant le sommeil. Lâchez prise sur ce qui vous tracasse.
- Pendant la journée, au moindre signe de p’tit coup de pompe, fermez les yeux et laissez aller votre pensée : régénération instantanée. Évidemment, l’idéal serait une petite sieste après le repas. Mais c’est votre chef qui ne va pas être content. Quoique, lui aussi, ça lui ferait du bien !

Un p’tit coup de pompe ? Prenez une tasse de ginseng, un défatiguant tonique qui renforce les personnes affaiblies.

Bien s’alimenter

Savez-vous ce que disait Hippocrate ? « Que ton aliment soit ton premier médicament ». Une bonne santé dépend à 90 % d’une bonne alimentation.

Des vitamines, ça donne bonne mine !

- Les légumes frais de saison donnent du tonus : privilégiez-les dans l’alimentation familiale.
- L’ail est un des meilleurs antibiotiques naturels : il nettoie l’appareil digestif et purifie les poumons.
- Le poireau, l’échalote, l’oignon, la ciboulette ont aussi des propriétés anti-infectieuses.
- Faites le plein de vitamine A. Une déficience en vitamine A augmente le risque de contracter des infections. Où en trouver ? Dans le potiron, le potimarron, les épinards, et les carottes.
- Et en vitamine C. Le champion, c’est l’argousier. Il en contient jusqu’à 20 fois plus que les autres fruits et légumes.
- Le zinc et le cuivre présents dans les fruits de mer aideront votre organisme à se défendre.
- Les oléagineux (graines, noix, noix du Brésil…) contiennent de bons acides gras et de la vitamine E qui agit en synergie avec sa copine la vitamine C.
- Ne zappez pas le petit déjeuner. Des calories sont absolument nécessaires pour combattre le froid.

Les vitamines A, B, C, E, zinc, cuivre, sélénium, fer, magnésium contribuent au renforcement de notre système immunitaire. D’excellents antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement cellulaire dû au stress notamment.

- Les protéines ne sont pas en reste. Viande, mais aussi lentilles, flageolets, quinoa, pois chiches, avoine, épeautre, tofu, kamut, fèves, pois cassés et beaucoup d’autres encore. Elles produisent de la chaleur et c’est toujours bienvenu pour éviter les coups de froid.
- Ayez la main lourde sur les fruits secs. Gorgés de vitamines et de minéraux, ils sont de véritables trésors de bienfaits et donnent du tonus.
- Attention à la consommation excessive de sucre qui rend l’organisme hypersensible aux infections.

- Pensez à bien boire même s’il ne fait pas chaud dehors ! Soupes, tisanes, thés, jus en tous genres : variez les saveurs et les couleurs !

Varier son alimentation

En matière d’alimentation, il convient de varier et de respecter un rythme de rotation des aliments sur au moins trois jours. Cela signifie que si vous consommez un même aliment tous les jours, vous exposez votre corps à la création d’intolérances alimentaires qui se manifestent de diverses manières : maux gastro-intestinaux, nerveux, endocriniens… 

S’habiller contre le froid

Dessous

Pour les dessous, body et sous-pull. Un ventre et des reins bien à l’abri des coups de vent, c'est primordial. En effet, un vent de 30 km/h associé à une température de -10 degrés entraine la même sensation qu’une température de – 18 degrés par temps calme.

Dessus

Pour couvrir vos enfants, optez pour la polaire : chaude, légère, douce et facile à mettre et à enlever. L'idéal pour les enfants qui sont particulièrement sensibles aux variations de la température extérieure.

Laisser traîner dans votre poche un p’tit morceau de gingembre confit : idéal contre les refroidissements.

Pieds, mains, tête

Veillez à bien protéger les mains de vos bambins à l'aide d'une paire de moufles chaudes et imperméables. Pour leurs petits petons, une paire de chaussettes et de chaussures douillettes qui protègent de l'humidité. Et la tête alouette ? Optez pour une écharpe-cagoule, le deux en un, pour être sûr qu’aucun vent ne viendra chatouiller leur petit cou.

Pour aller plus loin

- Gyneweb -  la bonne santé pour Maman, Papa et bébé.
- L'internaute Santé - Les bienfaits des vitamines et des sels minéraux
- Imupro 300 - Pour connaître vos hypersensibilités alimentaires et renforcer votre système immunitaire par une alimentation adaptée.
Phytothérapie - Pour connaître les bienfaits des plantes.
- La micro-immunothérapie - une médecine douce à découvrir.

Articles similaires